warning icon
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!

Régater en novembre ne Normandie

Quand le S.R.C.O. lance l’invitation à participer à la régate du Beaujolais le 24 novembre 2019, le sang de notre vénérable président ne fait qu’un tour : même si sommes principalement des « plaisanciers », c’est une invitation qui ne se refuse pas.

Donc, le matin du samedi 23 novembre, deux voitures quittent la Belgique et arrivent en Normandie en fin de journée sous un ciel noir et pluvieux, un ciel si bas qu’on jurerait qu’un canal s’est pendu…

Et comme l’accueil est si chaleureux au club-house du S.R.C.O. à Ouistreham qu’on en oublie tout de suite la météo.

La soirée concoctée par nos amis est une totale réussite…tout est en place pour une belle journée de régate le lendemain.

Après une bonne nuit réparatrice chez nos logeurs, nous voilà tous présents ce dimanche matin pour assister au briefing. Comme la météo s’annonce favorable à une journée agréable sur l’eau, « on n’aura pas trop dur… »

Tous les équipages sont en place et la vingtaine de bateaux participants est prête à se lancer dans le sas de l’écluse.

Une fois l’écluse quittée, tous les bateaux sont libérés et font la queue dans le chenal pour se retrouver sur le bassin non loin de la ligne de départ située entre le bateau comité et une bouée située à babord.

Il faut en effet s’y présenter à la meilleure position pour pouvoir atteindre correctement la bouée de dégagement et la suivante située à plus ou moins 5 miles plus avant.

Certains useront favorablement des courants de marée pour parcourirle double triangle sur une diatnce totale de 18,3 miles.

Après un départ relativement chaud pour certains, la régate se déroule sous le soleil sur une moyenne de 12 noeuds de vent et une fois la ligne d’arrivée franchie, après plus ou moins 3 heures de course, tous les bateaux vont attendre la prochaine ouverture du sas de l’écluse.

Rangement et pliage de voiles, pour certains, et pour d’autres l’occasion d’un pré-apéro car sur ce point français et belges savent y faire.

Après ammarage aux pontons, tous les skippers et équipiers sont attendus au club-horse pour la remise des prix et l’habituel débriefing autour d’un bon verre de beaujolais.

Cette belle journée se termine autour d’une belle table dans un établissement de la ville.

Et enfin, la tête pleine de souvenirs et de beaux projet, nos huits  belgium-navigators remontent dans leur plat pays.

loading
×